5 conseils pour commencer à méditer


5 Conseils importants pour commencer la méditation

Pourquoi méditer ? Parce que la méditation peut aider à combattre le stress, favorise la bonne santé physique, peut vous faire mieux dormir, vous sentir plus heureux, plus pacifique et surtout être plus présent à vous-même.

A un niveau plus profond, la méditation est une porte d’entrée dans une spiritualité d’un autre niveau.

Comment méditer ?

Et bien c’est comme tout, il est nécessaire d’y aller étape par étape

Ne vous découragez pas si vous n’y arrivez pas tout de suite c’est normal. Lorsque vous allez commencer, vous remarquerez que votre esprit vagabonde et que vous avez du mal à rester concentré, c’est tout à fait normal.

Notre cerveau est fait de telle façon qu’à partir du moment où nous nous réveillons jusqu’à ce que nous nous endormons notre esprit n’arrête pas de produire des pensées, idées, réflexions, images mentales….Il ne sait pas s’arrêter ! Et même quand nous faisons des choses qui ne demandent qu’une concentration modérée (manger, conduire…) notre cerveau continue à mouliner en parallèle…

Toute la difficulté de la médiation est d’arriver à canaliser cette machine à penser.

Donc, si vous êtes débutant, ne culpabilisez pas parce que votre esprit vagabonde c’est tout à fait normal. Avec le temps, vous apprendrez à l’apaiser.

Voici quelques conseils simples sur la façon de méditer.

1. La posture

Quelle que soit la position, assurez-vous que votre colonne vertébrale est bien droite et la tête haute Vous pouvez voir asseoir les jambes croisées sur le sol, à genoux sur un coussin, sur une chaise…testez plusieurs positions et choisissez celle qui vous convient le mieux. Si vous êtes affalé votre esprit dérive plus facilement. Esprit et corps sont intimement liés. Si votre corps est bien équilibré, votre esprit sera également plus en équilibre. Pour se redresser, imaginez que votre tête touche le ciel.

2. Le lieu

Il est nécessaire de se poser dans un endroit spécial et où vous vous sentez bien. Ce peut être dans une pièce à l’atmosphère apaisante chez vous ou en pleine nature dans un endroit qui vous inspire la détente et la sérénité.

Dans un endroit calme, dans la nature...

Dans un endroit calme, dans la nature…

Vous pouvez éventuellement aménager spécialement cet endroit pour en faire une sorte de sanctuaire.

3. Les yeux

Essayez de garder les yeux ouverts, cela vous permet d’être plus présent. Baissez juste les yeux et laissez votre regard fixe sur un point situé par terre devant vous. Si vous fermez les yeux, vous serez plus susceptibles de dériver loin sur les pensées et les histoires. Cependant, il est important de faire ce qui est confortable pour vous. Certaines personnes arrivent mieux à se recentrer les yeux fermés, ce qui est mon cas. Il est bon d’expérimenter et de voir ce qui est le mieux pour vous.

4. Le souffle, la respiration

Le meilleur moyen de faire stopper le pédalage de votre cerveau est de se concentrer sur quelque chose et d’essayer de maintenir son attention dessus. La respiration est comme une porte naturelle qui relie «l’intérieur» et «extérieur» et c’est le plus efficace moyen de se centrer tout en procurant immédiatement une détente intérieure et la sérénité recherchée.

Prêter attention à la respiration est une excellente façon de vous ancrer dans le moment présent.

Concentrez-vous sur votre respiration sans chercher à la modifier. Il suffit de porter son attention sur le souffle qui pénètre dans votre corps à l’inspiration et qui en ressort à l’expiration. Petit à petit votre respiration va devenir plus tranquille et plus profonde.

Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez essayer de compter vos cycles inspiration-expiration ce qui est une pratique ancienne de méditation. Sur votre expiration, comptez mentalement « un », puis « deux », et jusqu’à «quatre»…Chaque fois que vous remarquez que vos pensées se sont égarées il suffit de retourner à «un». De cette façon, «un» est comme un retour au moment présent.

Vous pouvez aussi imaginez que ces pensées sont des visiteurs indésirables à votre porte : reconnaissez leur présence et demandez-leur poliment de s’en allez puis reportez votre attention sur votre respiration.

5. L’environnement sonore

Je sais qu’il y a beaucoup de « musique de méditation», mais rien ne vaut le silence. La musique ou les sons ont tendance à noyer le bavardage de votre esprit. Lorsque nous nous asseyons en silence, nous sommes pleinement dans le présent.

Ceci étant, si la musique vous aide vraiment à vous concentrer sur vos sensations intérieures pourquoi pas…

Concernant la durée des séances commencez par 10 minutes et rallonger seulement si vous sentez que c’est trop court. Ne vous forcez pas à méditer plus longtemps si vous n’êtes pas prêt à faire cela. Avec le temps vous éprouverez peut-être le besoin de prolonger à 15, 20 ou 30 min, voire plus pour certains.

Voilà il n’y a plus qu’à…

Laisser un commentaire