LE BONHEUR : 5 clés pour vous aider à le trouver


Ne pas se rendre malheureux suffit-il à être heureux ? Pas si simple n’est-ce pas ?

L’absence de mal être ne constitue pas le bonheur proprement dit…sans ouvrir un long débat philosophique sur le concept de bonheur nous considérerons ici simplement comme heureux quelqu’un qui ressent une joie de vivre et une sérénité de façon quasi-permanente.

Le bonheur ne vient et ne reste rarement tout seul comme par miracle. Nous ne sommes pas forcément programmé pour vivre en permanence dans un état de plénitude absolu ! Ceci étant, toutes les études faites dans le domaine de la psychologie positive montrent que s’il est assez clair que certaines personnes ont une tendance naturelle plus évidente que d’autres à se sentir bien, le bonheur reste accessible à tout le monde à condition de faire ce qu’il faut. Nous avons identifié les 5 points clés suivants :

1. Activer le meilleur de SOI

« Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin. »  Bouddha

Que veut dire être soi-même ? Cela signifie qu’il faut essayer de bien connaître ses forces de caractères et ensuite s’appuyer dessus plutôt que d’essayer de développer des talents ou pouvoirs que l’on a pas. Plusieurs solutions pour cela. Si vous en avez les moyens, par votre entreprise ou par vos propres moyens, vous pouvez faire ce que l’on appelle un bilan de compétences qui est davantage un bilan de personnalité que de compétences proprement dit. Cela se fait avec un psychologue spécialisé qui va, au travers de tests de personnalité et d’entretiens, déterminer les traits de votre personnalité et en déduire avec vous le type de relations qui vous conviennent, les activités qui vont vous permettre de vous exprimer et de vous épanouir, cela dans le cadre de votre activité professionnelle mais également dans votre vie privée. Sinon, il existe des tests, gratuits pour certains, qui vont vous permettre de déterminer vos forces de caractère, ce que Florence Servan Schreiber appellent « vos supers pouvoirs ».

Cliquez ici pour faire le test !

Une fois que vous aurez fait le test, dites vous qu’il faut vous appuyer sur les 10 et même principalement sur les 5 forces qui viennent en tête (il y en a 24 en tout). Inutile de vouloir exercer des activités qui demandent principalement des forces qui, pour vous, se situent dans les 10 dernières ! Vous courrez à l’échec ou a minima à l’insatisfaction.

Vous pouvez également vous appuyer sur l’approche ACT, décrite par Christophe DEVAL et Sylvie BERNARD-CURIE dans le livre « Vous avez tout pour être heureux » qui se trouve qui se trouve dans la bibliothèque. Une fois vos traits de personnalité ou ce que les auteurs appellent vos « Valeurs » identifiés (une dizaine comme par exemple : l’amitié ; la liberté ; le devoir ; la générosité ; le plaisir ; le respect ; la sociabilité…) vous serez amenés à identifier vos priorités de vie, c’est à dire l’importance que vous voulez attribuer à chaque sphère de votre vie (travail ; famille ; couple ; social ; spiritualité…) vous allez associer les Valeurs sur lesquelles vous voulez vous appuyer pour répondre à vos aspirations profondes. Vous allez ainsi établir un « bilan de santé » de votre vie actuelle puis bâtir la cible. Le mieux serait que vous preniez le temps de lire le livre et  d’appliquer pas à pas la méthode préconisée. A défaut nous en ferons un petit Digest dans un prochain article.

En résumé, ACTIVEZ LE MEILLEUR DE VOUS MEME.

 2. Soignez vos relations

L’homme est un animal social et là encore de nombreuses études ont montré que notre espérance de vie est supérieure si nous maintenons un lien social riche. Ce point est essentiel pour votre santé psychique. Faut-il encore cultivez les relations avec les personnes qui vous font du bien et fuir les gens « toxiques ». Dit comme cela, ça paraît évident à part qu’on ne choisit pas toujours les gens qui nous entourent et avec qui nous passons le plus de temps : travail, famille… Commencez donc par faire un bilan de toutes vos relations : professionnelles, vie sociale, amis ou pseudo-amis, famille…Posez vous les questions suivantes :

  • Qui vous fait du bien quand vous le voyez ?  A l’opposé qui vous stresse ?
  • Qui est vraiment bienveillant, qui est vraiment à votre écoute comme vous pouvez l’être avec elle et qui est en permanence dans le jugement ?
  • Qui vous enrichit et participe à votre développement personnel ?
  • Qui a été là pour vous soutenir lorsque vous avez vécu des événements difficiles ? A contrario identifiez les faux amis qui disparaissent lorsque vous en avez besoin. Idem pour la famille.

Répondez à ces questions sans tricher, sans vous voiler la face car il se peut qu’un ce que vous considérez comme un simple copain ou copine vous fasse beaucoup plus de bien qu’un pseudo amis proche ou même que quelqu’un de proche de votre famille. Un fois que vous y verrez clair prenez la résolution d’éviter (au maximum) les relations toxiques et de cultivez au contraire celles qui vous veulent et vous font du bien.

3. Vivre ici et maintenant

2013_07 020

Les jeunes enfants savent vivre dans le présent

Ca aussi tout le monde le sait mais personne (quasiment) n’y arrive vraiment dans notre monde moderne trop rapide et matérialiste… Là aussi il faut un peu d’entraînement avant que cela ne devienne naturel. La méditation peut bien sûr y contribuer et nous ne saurions que vous inciter à vous y mettre si ce n’est pas déjà le cas. Mais sans rentrer dans des techniques complexes et sans y consacrer beaucoup de temps vous pouvez déjà vous employer à essayer de vivre « en pleine conscience » aussi souvent que possible dans votre vie quotidienne. Donc commencez par arrêter le zapping et multitâches et essayez d’être présent à vous même et de vous reconnecter avec vos sensations :

  •  Concentrez vous sur votre respiration quelques minutes par jour, simplement en y étant attentif et en éprouvant progressivement le plaisir de sentir son corps se détendre à chaque expiration,
  • Quand vous mangez ne faites rien d’autre et savourez chaque bouchée,
  • Quand vous marchez ou faite une activité sportive ou artistique faites le en étant 100% appliqué et impliqué dans ce que vous faites. Evacuez tout le reste, ne pensez à rien et vivez l’instant présent,
  • Idem lorsque vous écoutez de la musique, lisez, regardez un paysage, partagez quelque chose avec un de vos enfant ou votre conjoint….

Bref, faite le vide dans votre tête et reconnectez vous à vos sensations et à l’extérieur au travers de tous vos sens.

« C’est dans la profondeur de la vie ordinaire que se révèle l’extraordinaire » (K.G.Dürckeim)

4. Accepter le changement,

 

Si vous voulez obtenir quelque chose que vous n’avez jamais eu,

vous devez être prêt à faire quelque chose que vous n’avez jamais fait !

Le plus gros obstacle est la résistance au changement, c’est à dire nous même. Et pourtant tous ceux qui réussissent de grandes choses ou simplement des changements dans leur vie sont ceux qui ont osé, qui ont surmonté l’appréhension et la crainte du nouveau ou de perdre ce qu’ils avaient.

Ceux qui veulent réussir trouvent les moyens, les autres trouvent des excuses… 

Beaucoup de gens ont par ailleurs réussi de grandes choses suite à un échec ou parce qu’à un moment de leur vie ils se sont retrouvés face à un obstacle, un mur, une bifurcation qui les a obligés à réagir pour ne pas sombrer. Florence Servan Schreiber raconte qu’elle a changé de cap lorsqu’elle s’est retrouvée licenciée de son ancien emploi et elle n’est pas seule à avoir réussi de grandes chose après un échec ou une situation difficile les obligeant à se réorienter. Dans ce cas vous êtes vraiment obligés de vous poser la question de ce que vous avez vraiment envie de  faire et pas uniquement ce que vous savez faire au vue de vos expériences passées. C’est le moment de faire ce bilan de personnalité pour repartir dans la direction qui vous correspond vraiment et qui va vous permettre de vous épanouir.

Ce qui ne tue pas rend + fort (Nietzsche)

Mais vous n’êtes pas obligé d’attendre de vous retrouver dans une impasse pour prendre un nouveau cap et nous connaissons un tas de gens qui ont eu le courage de changer complétement leur vie pour essayer de répondre à leur aspiration profondes : cela peut être un passage de la vie de cadre salarié en Ile de France à éleveur de poule ou de moutons dans la creuse comme cela peut être le fait de devenir coach, patron, blogueur ou artiste.

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées (Gide)

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu’on ne les a pas tentées (Gide)

5. Cultiver les émotions positives, éliminer les négatives

Nous vous recommandons ici encore les livres de Florence Servan Schreiber « 3 kifs par jour » et « Power patate ». Elle y décrit des trucs pour cultiver ce qu’elle appelle les MMA (micro moments d’amour), les kifs. Commencez déjà par faire le point chaque jour de 3 kifs de votre journée et partagez les en famille au début de repas par exemple. Chacun, à tour de rôle, décrit ses 3 kifs de la journée. Sinon, vous pouvez aussi chaque soir, avant de vous endormir revivre les meilleurs moments de la journée : cela vous aidera par la même occasion à trouver la détente et un sommeil de meilleure qualité.

Aime la vie et la vie t’aimera 

 

Laisser un commentaire