Quelles sont les solutions pour aider nos enfants à gérer leurs émotions ?

Aujourd’hui, je donne la parole à Chang, l’auteur du blog ParentaliteZen.com dans lequel il partage ses découvertes sur la parentalité positive pour rester zen et son expérience en tant que beau-père.

 

Les enfants expriment leurs émotions de manières plus ou moins fortes. Parfois on ne comprend pas bien d’où ça vient. Tout ce que l’on souhaite, c’est les aider. Ça peut être de la joie, de la peur, de la colère ou encore de la tristesse. Leur cerveau est en plein développement et il est parfois normal qu’il ne sache pas s’autoréguler.

Ces émotions sont parfois intenses et ont le don de nous énerver. Dans cet article, je vous propose des idées pour les accompagner et les aider à gérer leurs émotions.

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion, c’est une réaction à un événement interne ou externe. Comme on l’a dit, il peut s’agir de peur, de colère ou de tristesse par exemple. Les émotions sont naturelles et universelles.

Comment accompagner les émotions de nos enfants ?

Un enfant gère difficilement ses émotions, son cerveau est encore en pleine évolution. Il en découle souvent des crises. Voici quelques astuces pour accompagner les émotions de nos enfants et ainsi être plus zen :

  • Essayez de repérer les circonstances qui engendrent les crises : souvent ce sous les mêmes causes qui provoquent les mêmes effets. En trouvant les causes qui mènent aux crises, vous allez pouvoir les anticiper.
  • Ne pas s’énerver : souvent, on peut avoir le réflexe de vouloir faire taire notre enfant. S’il crie ou s’il pleure, il exprime ses émotions. Elles ont parfois besoin de sortir pour que l’enfant se sente mieux.
  • Rassurez votre enfant : la psychologue Aletha Solter disait « C’est lorsqu’ils semblent le moins en mériter le moins que les enfants ont le plus besoin d’amour et d’attention ». Cela vous exaspère peut-être profondément de le voir se rouler par terre ou de crier super fort. Il faut changer sa vision des choses et se dire qu’il n’essaye pas de vous énerver. Il exprime encore une fois une émotion. Rassurez-le avec des mots doux par exemple.
  • Reconnaître ses émotions et les nommer : c’est la base de l’éducation positive. Parfois, même en tant qu’adultes, on a du mal à mettre des mots sur ce que l’on ressent. Alors, imaginez à quel point cela peut être difficile pour un enfant. Mettre des mots sur les maux, c’est montrer à votre enfant que vous le comprenez. Il se sentira mieux si vous lui dites par exemple « Je vois que tu es triste », « Tu es en colère, je comprends ».
  • Ouvrez le dialogue une fois la crise passée : c’est seulement après la crise que votre enfant pourra s’ouvrir. Essayer de comprendre avec lui ce qu’il s’est passé.
  • N’hésitez pas à lui rappeler les règles de la maison : même s’il était en colère et que vous comprenez, ce n’est pas pour autant qu’il a le droit de taper son frère ou sa sœur.

Lui apprendre à gérer ses émotions en donnant l’exemple


En tant qu’adultes, nous sommes les modèles de nos enfants
. Pour les aider à mestres des mots sur ce qu’ils ressentent, on peut nous-mêmes exprimer nos ressentis au quotidien. Ca peut être des exemples simples comme :

  • “J’ai fait tomber les crêpes, je suis déçu. J’avais tellement envie qu’on les déguste ensemble.”
  • “Ah, je déteste quand une voiture me colle, j’ai toujours peur qu’on se rentre dedans.”
  • “Je suis super content car cet après-midi on va pouvoir faire des jeux de société ensemble.”

Des solutions pratiques pour qu’il gère leurs émotions

Enfin, de manière plus concrète, voici des solutions que les enfants peuvent utiliser pour mieux gérer chaque émotion :

Quand il est en colère, il peut :

  • Respirer un grand coup
  • S’isoler dans une pièce.
  • Crier dans un oreiller.

Quand il est triste, il peut :

  • Faire un gros câlin.
  • En parler.
  • Dessiner.

Quand il a peur, il peut :

  • Se réfugier dans les bras de papa/maman.
  • Dessiner sa peur.
  • En parler.
  • Respirer un grand coup.

Quand il est heureux, il peut :

  • Dessiner, colorier.
  • Aller courir.
  • Chanter.
  • Danser.

Quand il a honte, il peut :

  • Faire un gros câlin à papa/maman
  • En parler
  • Pleurer

Ce que l’on peut retenir

Un enfant apprend à gérer ses émotions petit à petit. Même si cela peut nous énerver, la méthode la plus efficace sur le long terme est de les aider à les gérer. On peut par exemple montrer l’exemple, les aider à nommer ce qu’ils ressentent ou encore leur donner des solutions pratiques comme respirer un grand coup s’il a peur.

Retrouvez Chang sur son blog ParentaliteZen.com pour découvrir la parentalité positive et son expérience au sein d’une famille recomposée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :