Nos enfants peuvent-ils méditer ?


La réponse est claire et nette : OUI !

Si la France se met à la zénitude, aux USA la méditation est enseignée dans les écoles et lycées depuis plus de dix ans.

En France, l’Education nationale ouvre doucement ses portes à la méditation de pleine conscience. Cela est tout d’abord arrivé par les enseignants qui sont souvent démunis face à leurs élèves et qui ont trouvé dans cet outil un moyen de faire face au stress. Depuis la rentrée 2015 certaines expérimentations, suivies par des équipes spécialisées, sont en cours dans un plusieurs de collèges.

Des études menées au Canada sur des enfants de 9-10 ans ayant suivi le programme MindUP ont montré que les résultats en maths étaient améliorés de 15%, le nombre d’incivilités diminué de 24% et que les élèves se déclaraient à 20% plus à l’aise dans leurs relations aux autres.

Respirer

A partir de quel âge peut-on commencer à méditer ?

Dès 3 ou 4 ans, l’enfant est capable de méditer. On pourrait même dire que c’est souvent plus facile pour les enfants car ils sont naturellement davantage dans le présent et plus « ouverts » que les adultes que nous sommes et qui avons le cerveau qui mouline sans arrêt…

Alors comment faire concrètement ?

Pour les plus petits il faut commencer par des choses très simples :

La respiration :

20151205_104252Vous pouvez poser un jouet (voiture, bateau…) sur son ventre et lui demander de respirer et de regarder ou de sentir le jouet monter et descendre avec sa respiration. Il sera rapidement détendu.

L’exercice de la fourmi :

relaxationProposé par Jeanne-Siaud-Facchin proposer à votre enfant de s’allonger, les yeux fermés, respirer tranquillement et vous lui demandez d’imaginer qu’une fourmi grimpe sur son gros orteil et se promène lentement tout le long de son corps.

 

La pleine conscience

Vpleine conscienceous pouvez donner un fruit sec (ou autre) à manger à votre enfant en fermant les yeux et en se concentrant sur ses sensations. Demandez-lui de décrire ce qu’il ressent…

 

Cela peut fonctionner seulement  …

Si vous voulez que votre enfant s’intéresse et y prenne goût il ne peut pas le faire tout seul dans son coin. Il est évident qu’il faut l’accompagner dans ces exercices et qu’il doit vous voir également méditer pour en avoir envie. Un enfant ne peut être Zen que dans une famille Zen. Et ce n’est que par l’exemple qu’il pourra y prendre gout.

Si vous ne vous sentez pas de les initier tout seul il existe des cours collectifs à partir de 6 ou 7 ans. Vous trouverez également des CD qui permettent de s’initier chez soi tranquillement.

Essayez donc 😉

 

Vous avez aimé cet article ? Likez, Partager et commentez le ci-dessous !

Laisser un commentaire